Dates importantes

Appel à communications 

31 mai 2021

Notification aux auteurs 

15 janvier 2022

Limite des inscriptions à 
tarif préférentiel 

20 septembre 2022

Conférence

11 au 12 octobre 2022

Soumission des résumés

L'appel à communications est désormais cloturé.

Objectifs de la conférence

Septième d’une série de conférences organisées par l’INRS sur la recherche en matière de santé et de sécurité au travail, cette conférence aura pour objet les profondes mutations subies par les procédés industriels au cours des vingt dernières années. Ils se sont adaptés afin de répondre à quatre évolutions majeures : 
   - une évolution de la demande, en particulier pour des matériaux nouveaux à propriétés d’usage contrôlées,
   - des exigences de flexibilité accrue permettant des productions différentes sur un même site industriel,
   - des impératifs de limitation des ressources consommées, ce qui se concrétise par le développement de l’économie circulaire et plus généralement           une part accrue de recyclage,
   - la limitation des impacts environnementaux incluant l’optimisation de coûts énergétiques, des économies d’eau et la réduction des rejets de                       polluants dans l’environnement.

Les technologies, ainsi que les organisations qui en découlent, évoluent très rapidement avec des implications en termes d’impact sur les conditions de travail et donc de prévention des risques professionnels difficiles à anticiper. Par exemple, l’intensification des procédés peut limiter les expositions des salariés aux solvants mais complexifier leur conduite et leur maintenance. De même, les pratiques de recyclage conduisent à la méconnaissance de la composition des matières premières secondaires, et à l’accumulation de composés toxiques sans que les entreprises en aient toujours conscience et aient pu adapter les mesures de prévention aux nouvelles conditions d’expositions.

L’objectif majeur de ce congrès sera de faire un état des lieux des risques, des bénéfices et des démarches de prévention, liés à ces mutations récentes dans les secteurs industriels particulièrement impactés par celles-ci, en particulier l’agroalimentaire, la chimie, l’industrie pharmaceutique, la mécanique, la métallurgie, le traitement des eaux, la gestion des déchets et leur recyclage.

Il s’agira notamment de présenter la mise en place de moyens adaptés d’évaluation des risques et d’identification des dangers, d’analyser la perception de ces risques et dangers par les salariés, de discuter des solutions de préventions techniques mais aussi organisationnelles pour limiter les risques pour les travailleurs.  

Thèmes principaux

Cet état des lieux sera décliné sur les procédés impactés par les quatre mutations suivantes :
Limitation des ressources consommées, émergence de l’économie circulaire

Exposition des salariés, analyse de risque (chimique, biologique), démarches de prévention, conception de procédés visant à réduire les expositions, études de cas dans des activités telles que l’utilisation de matières premières secondaires (issues du recyclage), la valorisation des déchets, à de nouvelles formes d’organisation (écosystèmes industriels). Identification ou élimination de contaminants dans les matières recyclées.  

Nouveaux modes de production 

Exposition des salariés, analyse de risque (chimique, biologique), méthodes de prévention, conception de procédés visant à réduire les expositions, études de cas dans des situations de mise en œuvre de nouveaux procédés tels qu’impression 3D et 4D, procédés modulables et flexibles, procédés intégrés, interface avec le numérique. Risques associés aux opération de maintenance.

Usage de nouveaux matériaux 

Exposition des salariés lors de à la fabrication et l’usage de nouveaux matériaux, méthodes de prévention, conception de procédés visant à réduire les expositions : matériaux polymères à propriétés spécifiques, impact de l’ajout d’additifs, lien entre exposition et propriétés d’usage.

Limitation des impacts environnementauX

Conséquence en termes de risques professionnels, démarches de prévention liées aux nouvelles pratiques pour diminuer l’empreinte environnementale telles que nouveaux modes d’utilisation de l’énergie, économies d’eau, réduction des rejets, substitution de solvants.

INRS a actualisé sa politique de confidentialité conformément à la réglementation européenne régissant l’utilisation des cookies.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins de collecte d’informations et d’amélioration de nos services.